Algérie

Le 20 avril, le caricaturiste Tahar Djehiche a été convoqué pour interrogatoire sur fonds de caricatures publiées facebook portant sur l’exploitation du gaz de schiste à In Salah, une ville située au centre de l’Algérie. Djehiche a du coup été accusé de diffamation et insulte à l’encontre du chef de l’état, le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Bahreïn

Le 26 April, le Bahreïn a encore une fois prolongé la détention du militant Nabil Rajab. Rajab, emprisonné à plusieurs intervalles ces dernières années, a été arêté le 2 avril à causes de commentaires sur Twitter où il dénonce des cas de torture soupçonnés dans une prison ou des militants chiites sont incarcérés. Rajab qui par ailleurs attend un appel pour une affaire judiciaire précédente.

Egypte

Le procés de Fatima Naoot a été fixé pour le 27 mai. La journaliste et écrivaine est accusée d’avoir insulté l’Islam sur les réseaux sociaux on social media. Naoot sera notamment jugée pour avoir dénoncé sur Twitter et sur Facebook le sacrifice d’animaux lors des célébrations d’Aid el-Adha.

Le gouvernement égyptien a ratifié un projet de loi sur la cybercriminalité hat qui pourrait compromettre la liberté d’expression comme beaucoup le craignent. Dans un article sur l’Atlantic Council Ragab Saad prétend que la loi est “montrée comme étant [un outil] dans la guerre menée par l’Egypte contre la terreur”. Saad indique également que l’Egypte est entrain de collaborer actuellement avec d’autres états arabes pour combattre la cybercriminalité.

Ahmed Gamal Ziyada, photojournaliste au site d’infos Yaqeen Online News Network, a été acquitté par un tribunal au Caire après avoir passé plus d’une année en detention préventive. Ziyada a été arrêté en décembre alors qu’il couvrait les 2013 des manifestations par des partisans du président évincé Mohamed Morsi.

Jordanie

Le 23 avril les autorités jordaniennes ont arrêté Jamal Ayyoub. Journaliste et chroniqueur Ayoub a publié un article en ligne où il s’exprime contre l’offensive saoudienne au Yémen contre les rebelles Houthis. Il restera détenu pour 15 jours pour interrogatoire et enquête. Il est dans ce contexte accusé de nuire aux relations du Royaume avec des états étrangers.

La Jordanie devrait adopter quatre nouvelles lois régissant le secteur des télécommunications, les transactions électroniques, la cybercriminalité et les données personnelles. .

Koweït

Le militant Sager al-Hashash a été condamné par contumace à dix années en prison pour avoir appelé dans une série de tweets en juillet dernier, les gens à manifester et pour avoir montré comment fabriquer un cocktail Molotov. Hashash qui se trouve pour le moment hors du Koweït a été inculpé d’incitation à l’encontre de policiers, de formation à la preparation de cocktails Molotov, de prendre part à une manifestation non-autorisée et d’avoir désobéi aux ordres de la police. En janvier, Hashash avait écopé d’une peine de vingt mois derrière les barreaux pour avoir insulté le dirigeant du pays.

A la demande des autorités saoudiennes, le Koweït engage des poursuites contre vingt-cinq de ses citoyens accusés d’avoir insulté le royaume sur twitter. Les tweets en questions se montraient critiques à l’égard du feu roi saoudien Abdallah, du role du royaume dans la guerre contre les rebelles Houthi rebels au Yémen, et de la décision du Koweït de déporter le militant Saad al Ajmi à sa terre natale, à savoir l’Arabie Saoudite.

Liban

L’ONG MARCH a tenu une conference sur les pratiques illégales commises par le bureau de la cybercriminalité au Liban. L’ONG a posté sur YouTube des témoignages d’ internautes interrogés par l’unité policiaire en question pour s’être exprimés en ligne.

Maroc

Le directeur du site ‘’badil.info’’ Hamid Mahdaoui attend son procès dans une affaire sur la publication d’une info sur l’explosion d’une voiture dans un des quartiers de la ville de Meknes, au nord du Maroc. Il est accusé de publier de fausses nouvelles sur une plateforme non-autorisée. Son procés est prévu pour le 18 mai.

Le 28 avril, une cour d’appel a déféré l’affaire du journaliste Hicham Mansouri au premier tribunal qui l’avait initialement condamné à 10 mois de prison et inculpé faussement pour adultère. La cour d’appel en question que l’affaire de Mansouri ne relève pas de ses compétences. Aucune nouvelle date pour le procès n’a été fixée pour le moment. Avant son arrestation, Mansouri, qui est chef de projet à l’Association marocaine du journalisme d’investigation (AMJI), travaillait sur un rapport sur la présumée surveillance en ligne des activistes et des journalistes par les autorités marocaines.

Sur le site belge Mondiaal Nieuws nous pouvons lire the inside story of Mamfakinch, ou ‘’ Ce qui s’est passé avec Mamfakinch”, le site d’infos marocain qui après qui après avoir été la cible de maliciels a du fermer l’année dernière. Un autre rapport également publié en avril par Privacy International, se penche sur les effets de la surveillance sur quatre marocains.

Palestine

MADA, ou le Centre Palestinien pour le Développement et les Libertés des Médias, a lancé une appli pour signaler et obtenir des renseignements sur les atteintes à la liberté des médias en ou ayant trait avec la Palestine.

Arabie Saoudite

Waleed Abu Khair, éminent avocat saoudien, spécialiste des droits humains, condamné en février dernier à quinze ans de prison, a apparemment été agressé en prison. De nombreuses organisations internationales dont Amnesty, l’Organisation Mondiale contre la Torture , le Centre des Droits de l’Homme du Golfe ont notamment appelé à la libération immédiate d’ Abu Khair.

Syrie

Assad Hanna, blogeur syrien et collaborateur à Global Voices, résidant à Istanbul en Turquie, a été poignardé quatre fois à l’estomac dans sa propre maison, la nuit du 20 avril. Hanna dit avoir été menacé par divers groupes dans son pays ravagé par la guerre. Hanna s’est exprimé après l’agression ‘Je n’accuse personne mais je ne peux pas dire qu’il s’agit d’une coincidence alors que l’assaillant a frappé à la porte, m’a attaqué et n’a rien cambriolé de la maison’.

Emirats Arabes Unis

Les opérateurs de télécommunications aux EAU ont bloqué la nouvelle fonctionnalité de Whatsapp permettant de faire des appels VoIP gratuits. Cette décision s’inscrit dans le respect des règlementations locales qui n’autorisent que les opérateurs agrées à fournir ce genre de service.

L’américain Shezanne Cassim sollicite la grâce ou la commutation de sa peine sur son rôle dans une vidéo parodiant une école d’arts martiaux à Dubai diffuséé sur youtube fin 2012. Cassim a été arrêté en 2013 et condamné à une année en prison, à une amende et l’expulsion. Il a été ultérieurement libéré par les autorités émiraties .

Yémen

Parallèlement à l’offensive saoudienne contre les rebelles Houthis, le Yémen subi des interruptions d’internet en raison notamment à la pénurie de carburants et aux coupures d’electricité. Le 27 avril, l’autorité nationale des télécommunications à présent contrôlée par les Houthis a mis en garde contre une perturbation totale des appels locaux ou vers l’étrangers ainsi que des services internet en raison de l’épuisement des provisions du carburant.

Deux majeures perturbations  ont déjà été signalées à Aden, la ville portuaire au Sud du pays, en début d’avril avec l’intensification des combats là-bas. Aden est dotée d’un câble sous-marin qui connecte le Yémen à Djibouti, un de deux câbles seulement qui lient le pays au réseau internet mondial.

Sur Global Voices, Fahmi Albaheth prévient que ces perturbations ne contribueraient qu’à ‘isoler le Yemen du reste du monde’, puisque les sites de ‘réseautage social’ constituent une source vitale d’infos pour les médias étrangers qui  are an important source for foreign media outlets’ that comptent énormément dans leur couverture de la guerre au pays, sur le contenu relayé par les activistes locaux.

Outre cela, les internautes yéménis doivent faire face au défi du filtrage  entrepris ou imposé par les rebelles Houthis qui contrôlent les bureaux gouvernementaux y compris celui du ministère de la communication et de l’information et celui de la Sécurit Nationale. Le 14 avril, le bureau a obligé les opérateurs télécom à suspendre leur nouveau service d’actualité par  SMS pour de nombreux médias locaux et internationaux dont Aljazeera, CNN et Mareb Press.

Nouvelles Recherches

Infos diverses

L’Actualité de nos partenaires

  • Global Voices a publié un excellent guide pour comprendre le copyright ou la notion du droit d’auteur au Monde Arabe.
  • AJ+ a  publié une série de vidéos inspirés du guide ou manuel d’EFF sur l’auto-défense contre la surveillance avec l’objectif de montrer comment préserver notre sécurité demonstrating how to be safer online.

Digital Citizen est le fruit de la collaboration entre Advox, Access, EFF, Social Media Exchange, et 7iber.com. Pour ce mois, ce sont Afef Abrougui, Fahmi Albaheth, Jessica Dheere, Abir Ghattas, Mohamed ElGohary, Wafa Ben Hassine, Amira Al Hussaini, Dalia Othman, Thalia Rahme, et Jillian C. York qui ont pris soin de la recherche, l’édition et la rédaction de ce numéro traduit également vers l’arabe par Mohamed ElGohary et en français par Thalia Rahme.